Printemps de Boysun sur la Route de la Soie

Festival folkorique « Boysun Bahori » (Printemps de Boysun) vous invite à nouveau en Ouzbékistan pour découvrir un des plus rares événements culturels de l’Asie Centrale.

ec7507b9705dBoysun est un district situé au Sud de l’Ouzbékistan, dans la région de Surkandaya, au pied des monts Boysuntog’. Cette contrée aux paysages vallonnés des pieds-monts est l’une des plus anciennes régions habités d’Asie Centrale. Les circonstances politico-géographiques inervenues sur la Route de la Soie aux cours des derniers siècles ont conduit la région à l’isolement total tout en favorisant la préservation des traditions anciennes en état intact. Nées d’un croisement des toutes sortes de croyances et religions telles que le chamanisme, le zoroastrisme, l’anémisme, le bouddhism et bien sur l’islam la religion dominante actuelle, ces traditions font une partie de la richesse culturelle ouzbèque inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’Unesco (en 2001).

« Parmi les autres traditions populaires figurent les chants rituels liés aux fêtes annuelles, les légendes épiques et les danses. Des instruments à vent ou à cordes accompagnent les chants lyriques. L’ensemble de musique folklorique Shalola a recueilli les chansons populaires et recensé les instruments et costumes traditionnels. Les membres du groupe ont également documenté les légendes, épopées et vieilles mélodies dans les villages… » (UNESCO)

Le premier Fersitval folklorique de « Boysun Bahori » (Printemps de Boysun) a eu lieu au mois de mai en 2002 réunissant les troupes folkloriques non seulement de l’Ouzbékistan, mais aussi des pays de toute l’Asie Centrale.

Le festival recueillait chaque année les participants des dizaines de pays du monde, les savants et les amateurs du folklore, souhaitant faire un voyage dans le temps pour découvrir les secrets inédits des rites zoroastriens, des cultes chamanes et ainsi la vie locale des cette région typique qui concerve précieusement les anciennes moeurs.

Subit d’une rupture pour des raisons inconnus au bout de plusieurs d’années d’existance, ce festival réouvre ses portes, du 13 au 14 mai de 2017, aux amateurs de folklore et aux voyageurs qui souhaitent découvrir les traditions ancestrales d’une région typique.

sur la Route de la Soie