乌兹别克斯坦游

Déplacement

Fours à pain

Il n’y a pas de location de voiture pour les étrangers, par contre, si vous venez avec la vôtre ou si vous prenez un chauffeur, il n’y a pas de souci. L’état des routes n’est pas très bon, il faut rester tout le temps vigilant pour ne pas avoir de problèmes en cours de route (nids de poule, dos d’âne, voiture doublant par la droite, etc….) Le plus dangereux ce sont donc les chauffeurs transgressant le code de la route (vous en verrez régulièrement) bien que les amendes soit assez élevées. Les transports en commun réguliers, surtout les bus long-courrier qui desservaient les villes n’existent plus, sauf entre Samarcande et Tachkent. Par contre, les locaux utilisent le taxi commun dont les conducteurs sont des particuliers qui utilisent leur propre voiture. Les ouzbeks prennent une voiture à 4 et se partagent le prix quand ils se déplacent entre les villes. C’est un prix très raisonnable et il faut connaitre l’endroit de départ des taxis pour votre destination (mais il faut s’attendre à ce que ces voitures n’aient pas de ceintures de sécurité et roulent vite). Le prix du taxi est négocié, les ouzbeks connaissent le prix pour chaque destination. Le train est très confortable et c’est un des moyens de transport le plus sûr et propre d’Ouzbékistan. C’est un peu lent. Les destinations Tachkent – Samarcande – Boukhara – Tachkent, Tachkent – Samarcande – Karchi – Tachkent sont équipées de trains express ( Tachkent – Samarcande en 3h 30 min). Le train de nuit Tachkent – Ourgentch est propre, sûr, climatisé (pour les compartiments de luxe). Le temps de trajet est de 20 h pour 1000 km à peu près. Ce train ne passe plus par le Turkménistan depuis 2001, et les problèmes avec les policiers turkmènes ont disparu. Le prix en première classe est relativement cher, vu la durée de trajet en comparaison avec le prix de l’avion pour la même destination.

Les vols intérieurs sont réguliers entre les villes et la capitale, par contre il n’y a pas de vols inter-villes. Ils sont tous exécutés par Ouzbékistan Airways. Parfois, il n’y a qu’un seul vol par semaine entre Ourguentch et Boukhara selon la décision d’Ouzbékistan Airways. Les appareils sont en train d’être renouvelés, on remplace les Ilyuchin et Tupolev par des Airbus 320 moyen courrier.